Forum de jeu de rôle par texte
 

Partagez | 
 

 C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 123
Age : 29

MessageSujet: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   22.04.17 15:50

Voilà plus d'un mois et demi depuis sa dernière visite avec le général Eizen que le Caporal l'avait consigner dans ses appartements afin qu'elle comprenne que tout ne peut pas être prit à la rigolade ni a la légère. En dépit de devoir la prendre en charge, l'oncle Hinomiya fut sa seule famille, comprenant qu'à la fois, il devait rester froid et dure mais aussi calme et indulgent hors de son rang une fois a la maison. Orsola vécut ce moment difficilement et c'est comme si elle fut replier sur sa bulle, elle vivait toujours (pas genre déconnectée du monde) mais ne voulu guère adresser la parole a son oncle. Elle entendit parfois les bruits de va-et-viens de ce dernier quand il rentrait après la fin du service ou pour récupérer quelque chose et après cela s'ajouteront les habituels bruits de claquement de porte. Andy n'avait pourtant rien fait de mal ce jour-là mais peut-être l'a t-il déstabiliser dans un sens sans le vouloir ? Si il avait pu lui faire la remarque si il n'y avait personne, elle l'aurait prise pour elle mais hélas, ce ne fut pas le cas, il l'avait sermonner devant ses hommes et la patrouille d'Eizen, comment pouvait-elle de nouveau lever les yeux au sein de la caserne maintenant que la rumeur a déjà du se propager depuis des semaines a présent... Et puis bon qu'importe, d'ici quelques mois, ça ne sera plus que des souvenirs et inutile de perdre son temps pour ça.



Ne faisant trois fois rien et en ayant assez de ce silence de poussière (elle avait tendance a garder les stores baissés dans sa chambre pendant une journée entière sans aérer la pièce..). Elle choisi de se changer les idées en allant graille dans un restaurant "bas de gamme", elle n'aimerait pas être reconnu par quelqu'un, ni être pointer du doigt qui se verrait vu dans le genre . "Eh mate-moi qui va là, c'est la petite gamine turbulente d'Hinomiya dont je t'ai parler". Normalement dans le quartier civile, personne n'est supposer reconnaître personne alors ou est le problème ? D'autant qu'elle a fait exprès de choisir le boui-boui le plus éloigné des commerces courantes de la ville afin d'éviter les accrochages en allant déjeuner dans une enseigne de gastronomie luxueuse et puis les restaurateurs ambulants qui se déplaçait dans une grande camionnette, bien qu'ils soient pauvres, ils sont fort sympathique, aimable et généreux.

Elle ouvrit l'armoire de sa chambre et vit qu'elle ne possédait pas grand chose comme habillement, non pas qu'elle a pu découvrir la joie du shopping mais que pour son oncle, ça l'aurait vraiment gêner car commander un petit groupe est déjà gros comme tâche et se retrouver avec des gars qui auraient les mirettes braqués sur sa nièce, cherchez l'erreur. Bien que ses fringues furent salit, il n'y a pas si longtemps, elle a pu les laver et les voilà comme neuf !  une petite veste noire a bouton sur un mini-haut noir qui pouvait soutenir sa poitrine en pour le bas du corps un pantalon de taille ample à patte d'éléphant en jean avec des escarpins "patent" à talon de couleur opaque sur semelle compensé et avec un large chapeau noir sur des lunettes de soleil a large carreau, elle serait ni vu ni connu avant de mettre les voiles.

Spoiler:
 

Elle vit la voiture de son oncle garé sur le parking mais a quoi bon s'en servir si l'on ne sait pas conduire ? Orsola ouvrit la porte du garage et sortit une bicyclette, en pédalant un peu, ça lui ferait un peu de bien de se dégourdir les jambes. Elle fila doucement mais monta un peu en vitesse au fur et a mesure qu'elle se dirigea vers le Sud, la commune et le tumulte de la ville furent presque loin. Elle trouva un camion-restaurant avec un client entrain de bouffer son plat le dos tourner ailleurs et avec des écouteurs (musique a fond) qui devait signifier qu'il n'a pas remarquer l'arrivée de miss Aquinas. L'homme qui lava des assiettes se tourna immédiatement quand il entendit le son des talons s'approcher de son comptoir vitré, il l’accueillit tout sourire ne s'attendant pas a tomber sur aussi séduisante jeune femme en replaçant sa toque de cuisine sur la tête correctement et histoire d'avoir bon image de son établissement sur roue.

Orsola commanda alors un grec-frites complet avec sauces ketchup-mayonnaise et algérienne, avec trois hamburgers et de deux paninis, le vendeur le regarda perplexe et se demandant si elle ne devait pas sans doute attendre des invités ou si du moins ce n'est pas le cas, est-ce qu'elle aura assez pour compléter l'addition... La fille mangea pour trois personnes, elle trouva cela si bon et savoureux qu'elle qu'a travers son enthousiasme et sa joie, elle ne vit pas le cuistot arriver avec un ticket de payement sur une assiette en papier. Elle crut alors que le monde autour d'elle s'était écrouler ou que le temps fut stopper, elle n'avait pas penser du tout a prendre l'argent sur elle et malgré que son estomac fut bien repu et son ventre bien calé, elle fouilla quand même les poches vides de sa mini-vestes noire et frénétiquement les poches de son pantalon Denim mais ne trouva rien non plus...

Je suis dans de beau draps... Comment m'en sortir a présent...

La jeune femme nerveuse se retournant les pouces lança un regard inquiet en direction du bistrot , celui-ci attendant l'arrivée des sous s'occupa a faire la vaisselle avant de retourner auprès d'elle afin de faire l'encaissement du plat servi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t143-gn-9999-transient-melisande http://windwars.forumactif.org/t131-orsola-aquinas#656
Nouveau Membre
avatar


Lieutenant
Humain(e)
Messages : 10
Age : 17

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   29.04.17 21:48

Une belle journée de merde, dirais-tu.
Sans rire, Kaylee, quelle journée n'est pas merdique pour toi ? Ce matin tu avais faillit t'assoupir sous ta douche, puis tu avais finalement fait un coucou à Morphée au moment de t'habiller. Tu t'étais réveillée 20 minutes plus tard pour te rendre compte que tu étais une fois de plus à la bourre. Pas le temps de manger quoi que se soit, la faim avait finit de ronger ton humeur déjà exécrable. Et après ça ? Une nouvelle batterie d'affectations pour la Section des Death Grooms, celle sous tes ordres.

Deux semaines plus tôt, trois de tes hommes étaient tombés lors d'une frappe d'artillerie. Même un MS ne fait pas le malin face à du 120 mm, alors une pluie de ces conneries de la taille d'une cuisse...
Ce qui t'avais fait marrer c'est que Arthur tirait justement de ce calibre là, en depletalloy qui plus est. Mais la rigolade avait été de courte durée puisque maintenant il fallait trouver d'autres soldats suffisamment barjots pour rejoindre une bande de fanatiques kamikazes et oligarques prêts à tout pour l'impérialisme d'O.Z. Il te fallait des soldats loyaux, au nerfs d'acier, sans foi ni loi autre que la vénération de leur patrie et la suprématie de leur nation. Des dingues avec un passif de crimes de guerres, si possible, capables de montrer une froideur glaçante et une violence inouïe, mais aussi de respecter leurs pairs. Peu de gens étaient retenus, beaucoup des dossiers qui arrivaient sur ton bureau finissaient dans ta poubelle, et une majorité de ceux que tu interrogeais refusaient, peu enclins à risquer des vies civiles. Dans la poignée qui demeurait, seuls un ou deux survivaient au premier mois, et seulement la moitié de ces rares survivants restaient capables de piloter leur MS. Finalement, pour remplacer seulement trois postes, il fallait trouver une petite centaine de candidats potentiels.

Mais ce travail d’écrémage pre-entretient, tu l'avais fait ce matin, justement, et il avait contribué en grande partie à ta mauvaise humeur. Tu es la lieutenante de ta section justement parce que tu es la plus apte à faire du grattage, mais au sein des Death Groom, c'est comme dire que du .50 est plus apte à tuer que du calibre 500. Au final, les deux sont mortels.

Bref. Revenons-en au présent, parce que le passé c'est bon pour les chouineuses.
Tu coupes le moteur de ta voiture, qui s'arrête dans son chuintement électrique habituel. Tu pousses un soupir exaspéré en observant un connard se garer comme une merde malgré la fonction strafe de sa voiture hors de prix, probablement juste pour prendre un peu plus de place, puis tu sors de ton véhicule en prenant la lourde chemise contenant les dossiers des dix huit soldats que tu as décidé d'interroger. Pour toi, c'est encore trop, il te faut seulement les douze meilleurs, les treize grand maximum. Tu étais sortie de la base pour chercher du calme, et il n'y avait pas de meilleur endroit qu'ici. Enfin, si, chez toi. Mais la lumière y était totalement dégueulasse et ton chat ne cesserait de venir t'emmerder. Ton appartement, c'est plus une tanière qu'autre chose, un endroit où tu peux espérer dormir sans que personne vienne te faire chier. En plus tu meurs de faim. Tu regardes autour de toi en espérant trouver un vivier moins chargé que les autres, mais tu trouves quelque chose d'autre.

Tu comptes tes doigts pour t'assurer de ne pas rêver. Dix. Est-ce que c'est normal ? T'es plus vraiment sûre. Au pire tu t'en fous. Tu avances vers la jeune femme en époussetant un peu ton hoodie. Tu t'éclaircies quand même un peu la voix pour lui apprendre ta présence, puis tu fais tonner ton air désinvolte.

"Orsola Aquinas ? Pilote du GN-9999 Transient Mélisande ? Lieutenant Winningham. Je vais rien te cacher, ça me fait chier de tomber sur toi maintenant. Mais je chope l'occasion. Faut qu'on ai une discussion."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t192-i-just-don-t-give-a-dam-fuck-kaylee-f-winningham
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 123
Age : 29

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   07.05.17 21:55

Elle n'avait pas pensé à ce détail au millimètre près, oui vu comme ça, l'on peut dire que miss Aquinas est étourdie par moment. Ne sachant pas trop comment se sortir de ce pétrin, elle songea a passer un coup de fil à son oncle pour la sortir de là mais s'en avisa car craignant de subir son courroux alors que pour rappel, elle fut normalement privée de sortie et qu'il ne comprendrait pourquoi qu'elle ait désobéit a son oncle (malgré qu'aujourd'hui, elle a fait à titre exceptionnel). Elle écarta cette dernière option et puis en fouillant toute ses poches, elle constata aussi qu'elle n'avait pas prise son portable. Elle avait si hâte de quitter le foyer après plusieurs semaines de coupure avec le monde extérieur qu'elle n'avait absolument pas penser à mieux s'équiper... Elle n'osa pas tourner la tête vers le restaurateur car il croira que sa cliente devait l'attendre pour y effectuer son encaissement. Elle du rapidement trouver une idée qui permettrait de la faire sortir sans trop de casse. Pourquoi ne pas s'échapper en prenant la poudre d'escampette ? C'est même pas la peine d'essayer au vu des paires d'escarpins Patent a bout rond qu'elle porte, elle n'ira pas très loin. Peut-être user de son charme en faisant un peu la converse histoire de le distraire de manière amicale et doux pour ensuite s'en aller avec un dernier échange de regard de séductrice ? Elle avait un doute sur la réussite de ce plan et qu'est-ce qui prouvait que cet homme acceptait les avances d'une jeune femme qu'il ne connait pas ? Peut-être qu'il n'a jamais côtoyer de femmes de sa vie ou encore qu'il fut autrefois mariés mais à connu un douloureux divorce et suite à ça, il se montre uniquement professionnel et n'a pas plus pour intention de se faire avoir une seconde auprès de la gente féminine ?

*Je pourrais essayer de lui avouer que...*

Les pensées de la blondinette fut perturber par une voix familière mais qu'elle n'avait pas entendue depuis un moment, allant jusqu'à croire que cette personne fut décéder au front (elle exagère) ou fut transférer dans un autre secteur militaire, elle se figea net l'espace d'un instant. Familière mais autoritaire, sa lieutenant n'avait rien a voir avec son oncle, Kaylee n'est pas le genre de haut-gradée qu'il serait bon de fréquenter et il serait même plus prudent de l'éviter... Le caporal Hinomiya fut a ses ordres il y a un temps et il se pourrait bien que lui et elle furent assez proche mais de manière professionnel. Orsola n'en savait pas grand chose à son sujet et l'heure n'est pas aux réflexions, elle se leva immédiatement renversant presque la petite table ronde et mince en se dressant au garde-à-vous, fort heureusement rien ne tomba de la surface.

A vos ordres mon Lieutenant ! Je vous écoute mon Lieutenant !

Comme si elle n'avait pas résolu son problème actuel, il aura fallu qu'un autre souci s'ajoute à sa liste et à présent, elle se retrouve confronté avec l'arrivée surprise du Lieutenant Winningham en personne dans ce coin paumé de la ville, ne sachant même comment qu'elle arriverait à négocier avec le restaurateur qui est pas loin d'eux plongé dans sa vaisselle et voilà que cette bonne femme s'est amener ici, d'ailleurs que lui voulait-elle a l'innocente débutante qu'est miss Aquinas, si elle avait besoin de causer de formalités, il aurait mieux valu qu'elle s'adresse au Caporal Hinomiya pour cela.. Elle le saura bien assez tôt de toute façon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t143-gn-9999-transient-melisande http://windwars.forumactif.org/t131-orsola-aquinas#656
Nouveau Membre
avatar


Lieutenant
Humain(e)
Messages : 10
Age : 17

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   08.05.17 22:02

Tu rattrapes la table sans un mot et la remet bien ferme sur ses appuis. Tu prends la chaise opposée à celle du soldat et l'éloigne d'un mètre avant de t’asseoir dessus en posant nonchalamment tes pieds sur la table. Tu ouvres ta chemise pour chercher le dossier d'Orsola. Sans un mot, tu le plaça devant elle, ouvert sur une photo d'elle dans un format froid, comme s'il s'agissait d'une reprise de justice. Tu lèves la main et siffles le restaurateur.

"Un soda. Je m'en fout de ce que vous me servez tant que c'est sucré."

Il te fait un regard outré, sûrement par tes mauvaises manières, mais probablement qu'il reconnaît vite un des visages de la faction monarchiste militariste d'O.Z puisqu'il tourne rapidement les talons. Enfin, tu te tournes à nouveau vers ce qui devrait être ton interlocutrice.

"Okay, gamine. Je vais être claire et toi concise, compris ? J'ai pas envie de perdre mon temps et que tu prennes le tiens."

Tu croises les bras et l'observes quelques secondes, puis tu retires tes jambes de la table et te penches un peu en avant, posant tes avant-bras sur tes cuisses.

"Tes résultats au simulateur étaient loin d'être mauvais. Pas excellents non plus, mais ce truc est jamais fiable. Pour l'exemple, j'ai scoré 88 pertes civiles en une mission, et pourtant en 8 ans de métier je viens à peine de dépasser le double."

Peut être qu'elle voit pas où tu veux en venir. Tu continues alors sur ta lancée en passant la page pour lui permettre de voir une feuille couverte de texte avec quelques annotations en rouge. C'était des tas d'infos sur elle, avec des coups de crayon à toi. Il y avait des raisons d'en avoir froid dans le dos, puisque tout ce qui avait pu être remarqué par l'armée avait été récupéré, classé puis commenté.

"Ton daron est mort à cause de ces putains de déchets d'Eoliens. Si ils avaient eu l'occasion, ils lui auraient collé une balle dans la nuque, comme on le fait aux chiens. Moi, je te donne l'occasion de leur faire subir ce sort là."

Tu sors un autre dossier, entièrement noir, il porte cette fois-ci sur son MS. Sur la page de garde on peut y voir le signe distinctif des Death Grooms : un crâne dont la mâchoire inférieure est manquante, la trachée pendante, dégoulinante de sang, six impacts de balle dans le front. Deux machettes ensanglantées forment une croix derrière ce symbole macabre. Le mot "Classifié" est affiché en filigrane sur chaque page.

"Ton MS est clairement optimisé pour le combat à courte distance. Et ça tombe bien pour moi, un de mes gars à ce poste est tombé récemment, le torse empalé par un obus. Je pense que t'as pas besoin de réfléchir beaucoup pour comprendre la suite."

Tu recules à nouveau en lui laissant quelques secondes, peut être pour y réfléchir, peut être pour la faire macérer, peut être pour la laisser survoler ses propres dossiers. Puis tu annonces, toujours nonchalante.

"Tu accepterais une mutation chez les Death Grooms ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t192-i-just-don-t-give-a-dam-fuck-kaylee-f-winningham
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 123
Age : 29

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   11.05.17 19:24

Elle fut en nage sous sa tenue de civile, serait-ce a cause du soleil qui lui tapait sur son crâne ou bien de la présence soudaine de sa Lieutenant ou encore du stress qui l'a gagnait doucement au fur et a mesure que cette demoiselle de l'armée prenait ses aises en la toisant de haut vers le bas comme si elle avait affaire a une fillette et qu'elle n'avait pas le temps de jouer au baby-sitter ? Le vieux boui-boui qui est venu prendre la commande de Madame s'est vite fait rembarrer avant qu'il ait le temps de prendre note, il grommela pour lui-même et retourna dans son van. La jeune fille n'aurai pas cru une seconde que son officière supérieure aurait d'excellente réflexe, elle s'était lever précipitamment au moment ou elle est arriver devant elle et miss Aquinas a bien faillit renverser sa table par-terre mais mademoiselle Winningham l'a rattraper in extremis et l'a remise en place avant de passer à la raison de sa venue. Orsola n'avait pas non plus matière a rire et rien qu'en osant lever un regard à cette sadique, elle en avait des sueurs froides dans le dos. La jeune fille se mit au repos tout en l'écoutant palabrer sur son glorieux palmarès, voyant que probablement miss Aquinas lui accorda peu d’intérêt a son jeux qui devait lui apparaître comme ceci dans sa tête "Qui bute le mieux". Elle ne savait si Kaylee chercha a la titiller ou de jouer avec son humeur ou son passé, ce qu'elle pu voir c'est qu'elle n'avait pas prise de gant pour ne manifester aucune forme de délicatesse ou de retenue quand elle mentionna la disparition de ses proches... Si l'oncle Hinomiya avait eut vent de ses messages, il lui aurait certainement fait voir de toute les couleurs au Lieutenant Winningham.

Il est clair que nos ennemis ne font pas dans la dentelle mais contrairement à certain, mes parents ont connus une mort douce et silencieuse et ne se sont pas fait avoir par une pluie d'obus ou exploser en charpie sous des bombardements mais est-ce votre cas mon Lieutenant ?

Ok elle aurait du fermer sa bouche et prendre pour elle et bien qu'elle n'est qu'une benjamine au sein de l'armée, elle mourrait d'envie de la gifler. Kaylee ne serait surement rester sans rien faire non en attendant de recevoir sa tarte, elle l'aurait déjà mise a terre et peut-être démit l'épaule. Elle grimaça de colère sans oser donner suite un instant, elle proposa une invitation dans son club de casse-cou, pourquoi faire ? et c'est quoi ce blaze Death Grooms ? Les champignons de la mort ? Elle avait bien envie de ricaner pour lui dire que son titre de groupe est mortelle mais dommage qu'il n'y ait pas de caricature amusante sur ça. Qu'importe ! Elle lui fit au début avant son recrutement en équipière un communiqué sur les performances technique du Mélisande Gundam, cet machine est bien optimiser pour le corps-à-corps et peut faire de gros dégâts malgré le défaut du moteur qui s'épuise si jamais elle doit activer la faculté spéciale du MS.

Je vais donc accepter votre offre mais si sur le front, je me rend compte que vous avez pour intention de me liquider en traître pour sauver votre peau, je prierais pour que votre mort n'en soit que plus souffrante et horrible car contrairement a votre cœur de glace, mes parents avait une âme pure et d'argent en rejoignant le territoire des ombres Mon Lieutenant.

Elle la salua en se remettant au garde-à-vous en fixant doit les yeux de son officière supérieure, voyons voir quel sera sa réaction, c'est pas tous les jours qu'une soldate contredise un officier après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t143-gn-9999-transient-melisande http://windwars.forumactif.org/t131-orsola-aquinas#656
Nouveau Membre
avatar


Lieutenant
Humain(e)
Messages : 10
Age : 17

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   22.05.17 21:06

Si tu ignore sa pique sur tes parents avec difficultés, tu affiches un rictus qui peut paraître amusé, mais aussi carnassier. Tout à coup, tu sens que tu risque de bien aimer lui donner des coups, à cette fille. Elle n'était pas la première à contredire un lieutenant et ne serra pas la dernière. En fait, ça te dérangeait même pas, pas pour le moment. Tant qu'elle suivait les ordres donnés sur le champ de bataille, tu t'en foutait. Tu fais craquer ta nuque endolorie par ta position ramassée, puis tu lèves la tête vers ton interlocutrice toujours debout.

"Te trahir ? Non. Par contre te donner des ordres suicidaires, va falloir apprendre à faire avec. On ne se surnomme pas les amants de la mort pour rien : c'est notre taff, ici bas. Crever pour la grandeur d'O.Z., crever pour ces infirmes incapables de se défendre."

Tu englobes les civils autour de toi d'un mouvement des mains en disais ça, mais pas avec un air méprisant. Okay, tu ne les estime pas trop, bien moins que tes hommes et que les autres soldats, mais tu sais que c'est comme ça que fonctionne le monde. Et à toi de le dire.

"Les forts protègent les faibles pour qu'ils puissent leur cirer leurs pompes. Et puis bon, prendre un territoire par le feu, le sang et la mort, c'est beaucoup moins fun si il n'y a personne pour l'habiter après."

Ton sourire s'élargit subitement et tu laisses échapper un rire. Il n'a rien de glaçant, il est franc. Mais ce qui peut être terrifiant, c'est ce que tu dis après.

"Enfin, pas ceux que prennent les Death Grooms. C'est jamais fun de vivre sur les débris de pénétrateurs à uranium appauvri."

Le restaurateur revient quelque secondes après, une boisson à bulle sur un plateau. Tu grognes une sorte de remerciement puis commence à le siroter en dévisageant Orsola. L'homme reste, l'air d'attendre quelque chose, ce qui te fais lever les yeux vers lui. Il paraît un peu mal à l'aise, mais déterminé. Il va falloir peu de temps avant qu'il ne te tape sur le système, et ça se voit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t192-i-just-don-t-give-a-dam-fuck-kaylee-f-winningham
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 123
Age : 29

MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   25.05.17 15:04

Orsola se sentit vraiment piqué à vif, elle ne savait pas ce qui retenait sa main pour lui faire coller une gifle a cette fanfaronne du dimanche. Elle parlait trop et n'avait pas gout à la vie humaine (ni même de son prochain qui devait tomber), une vraie sadique et d'après sa manière de se défiler, la blondinette mettrait sa main à couper que cette fille lieutenant a du avoir une vie ou jeunesse terrible et qu'elle en a du baver et en grandissant, ça ne s'est pas arranger on dirait. Pourquoi avoir rejoint l'armée dans ce cas ? Elle aurait très bien pu vivre au jour le jour comme une voyou ou une punk... Bref, qu'importe ! Elle n'aimait pas désobéir mais face à une meuf qui prenait de grands airs et qui n'avait pas de respect envers des défunts tout comme sa propre vie, l'humeur ou la maîtrise de soi n'avait pas sa place.

La grandeur d'OZ... Je préférerais que ça ne soit pas OZ qu'on acclame mais plutôt nous qui aurons réussi un exploit et non pas des patrons rester assis bien sagement dans leur siège a dicter des ordres a distance.

Toujours aussi supérieure et elle avait une belle tendance a se surestimer, prenait-elle des médocs ou un genre d'anabolisant ? Que des mots interdits et purement négatif qui sortit de la bouche du lieutenant Winningham... Un jour, elle ne vivra pas surement assez longtemps pour assister à la fin de la guerre et aura des comptes a rendre à Celui-qui-est. Orsola hait la mort et même si elle devait tomber sur un ennemi sur le front, elle s'en défendra bien sure mais lui ôter la vie, cela ne fait pas encore partie de ces critères.

Avez-vous peur de la mort, mon Lieutenant ? Parce que si ce n'est pas le cas et que vous êtes si forte que ça, pourquoi n'êtes-vous pas aller vous battre en faisant carrière solo ? Auriez-vous eut la trouille de vous faire abattre et de ne plus se faire entendre parler de vous ?

Elle aurait voulu lancer à la figure encore plein de remarque pertinente mais le boui-boui revint avec la commande de mademoiselle et plutôt que de rester tremblante comme une feuille, elle ouvrit la parole en parlant pour lui.

Je crois que cet homme attend que vous le payez mon Lieutenant... Vu la réputation que vous devez avoir dans l'armée, je pense que vous auriez "largement" de quoi payer la facture dans votre porte-monnaie mon Lieutenant

La jeune fille s'avança vers le type et lui montra le verre de sa responsable et lui fit comprendre qu'elle aussi désirait un verre de jus de fruit multivitaminé. Kaylée est une femme remarquable pour certain mais que va t-elle lui aboyer a son tour quand elle devra lui répondre ? Elle ne le saura que très bien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t143-gn-9999-transient-melisande http://windwars.forumactif.org/t131-orsola-aquinas#656
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est la maison qui régale ? (avec Kaylee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» débute avec Artlantis
» Retour maison
» Problème avec l'affichage du logo Google +1
» La protection de votre domicile avec la Bbox
» Problème de wifi avec bbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wind Wars ::  O.Z.  :: Autres zones d'O.Z.-