Forum de jeu de rôle par texte
 

Partagez | 
 

 La cafétéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Membre lvl 2
avatar


Recrue
Humain(e)
Messages : 214
Age : 26

MessageSujet: Re: La cafétéria    22.05.17 19:58

"C'est une bonne chose."

Ceci acheva la question de la curiosité de l'inconnu. Shoko était, elle-même curieuse, mais ce n'était pas dans le but d'aller raconter ce qu'elle avait appris à x ou y. Elle aimait juste avoir des réponses à ses questionnements.

Ils retournèrent alors au sujet qui fâchait ; Eizen. La proposition du jeune homme l'étonna quelque peu et ne lui convenait pas trop. Aller porter plainte ? Ce que le général avait fait ne restait que des paroles et, au vu de son grade, la pauvre demoiselle n'aurait aucune chance de s'en sortir dans un procès contre lui. Le risque de mettre sa famille, et se mettre elle-même, dans le pétrin était trop grand.

"Porter plainte pourrait mettre ma famille dans une situation délicate, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée."

La suite de ce qu'il pensait au sujet de l'homme à la cigarette interpella Shoko. Evidemment, elle repensa au fait que son interlocuteur ne l'avait rencontré qu'une seule fois. Peut-être même que son entrevue avait été assez courte.

"Donc avoir comme projet l'extermination de tous les Eoles sans exception est une qualité ?"

_________________
"La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t110-duel-gundam http://windwars.forumactif.org/t67-shoko-sashinami
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 79
Age : 23

MessageSujet: Re: La cafétéria    25.05.17 6:09

Certes, quelqu'un avec ce genre d'influence était probablement un adversaire de taille qu'il était difficile d'atteindre de manière légale, surtout que il se disait probablement qu'il n'aurait aucun remord à aller au-delà de cela pour obtenir ce qu'il veut. De toute façon, la jeune femme clarifia ce que réellement le général avait fait, ou dit dans ce cas-là. Ironiquement, ce fut bien moins impressionnant que ce qu'il aurait cru...

*Une idéaliste hein...*

En effet, cette forme de pensée ne l'étonnait guerre de la part du général, et en fait ne l'étonnerait guère de la part de qui que ce soit, au point que c'était la jeune femme elle-même qui pourrait être considéré comme hors de la norme...

-Tu sais...ce n'est pas comme s'il y avait une alternative...

Répondit-il maladroitement, histoire d'essayé de désamorcé toute réponse impulsive qu'elle pourrait avoir à son égard, alors qu'il adhérait du moins en partie a cette idée.Il baissa un peu le ton histoire de ne pas trop attiré l'attention autour d'eux...

-Je veux dire...Nous sommes en guerre avec un peuple à cause que notre présence à selon toute vraisemblance amener chez eux un virus qui a déjà fait pas mal de victimes, sans oublier notre atterrissage... Notre simple existence est littéralement une menace constante pour leur survie et bien que je n'en sache pas grand chose, s'il y avait une solution en vue de ce coté nous aurions déjà cessez le feu...

En effet, comparé à quelques conflits qu'on pouvait voir dans les archives historiques, ce n'était plus une question du bien contre le mal, ou une différence idéologique. Non, il s'agissait simplement de deux peuples qui tentait de survivre, dans une situation qui ne permettait à aucun d'entre eux de prendre une chance à coexister...

-Pour eux, nous sommes l'équivalent de la météorite qui s'est écrasé sur notre petit monde. Une catastrophe qui n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne décime leur peuple entier. Bien sûr, ils vont tenter de trouver des alternatives, mais ils sont bien conscient qu'il y a une manière certaine de régler le problème : Notre propre extermination...

Cela faisait un beau petit résumé de l'opinion publique, sauf peut-être un détail...

-Oh bien-sûr, il y a bien une alternative...mais ni le général, ni notre gouvernement, et encore moins le peuple, ne la choisiras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t105-gundam-astaroth#386 http://windwars.forumactif.org/t100-wave-ignis#340
Membre lvl 2
avatar


Recrue
Humain(e)
Messages : 214
Age : 26

MessageSujet: Re: La cafétéria    28.05.17 15:20

Ce fut avec une attention toute particulière que Shoko écouta les explications de l'inconnu. Ce dernier partageait les idéaux du général, apparemment, ce qui ne contraria pas la demoiselle puisqu'elle savait pertinemment que sa vision des choses étaient en marge par rapport à celle de sa société. A la différence de Eizen, cet homme choisissait ses mots ; il parlait de manière plus réaliste que Shoko et moins déplacée que le général. Evidemment que toutes les personnes venant d'OZ se souvenait des morts que l'ennemi avait provoqué. Que ce soit la maladie ou l'invasion, ils auraient très bien pu le gérer autrement. Que ce soit Eolia ou Oz, ils avaient tous opté pour la pire option d'après la demoiselle.

Celle-ci était très certainement prise pour une idéaliste et elle en avait conscience. Seulement, ses valeurs lui venait de ses parents qui étaient tous deux médecins, il fut un temps. La protection des autres était donc sa priorité absolue et ce, peu importe la personne en face. Dans un hôpital, on soignait quiconque nous était amené.

"Je comprends bien tout ça, j'en ai conscience et je suis moi-même soldat. Ce n'était pas là-dessus que je souhaitais mettre le doigt par rapport au général, mais plutôt sur sa vision personnelle de la guerre. Il prend tout ceci comme une partie de plaisir."

Ou du moins, c'est ce que Shoko en avait déduit. Les images du visage souriant, malicieux et effrayant du général refaisait surface. Malgré cela, la demoiselle tenta de garder son calme au maximum.

"Toi qui es un soldat... est-ce que tu dirais que tu te bats toujours de manière honorable, loyalement ?"

_________________
"La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t110-duel-gundam http://windwars.forumactif.org/t67-shoko-sashinami
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 79
Age : 23

MessageSujet: Re: La cafétéria    28.05.17 23:05

En effet, la solution était simple. Cela aurait consister à réparer les réacteurs de leur cité. Après tout, avec l'aide des éoliens, cela serait tout de même une solution moins risqué que de se battre jusqu'à l'annihilation de l'autre camps. Cependant, cela équivaudrait à encore une fois errer dans l'espace à la recherche d'une nouvelle demeure, et ça, peut importe à quel point il se préparait au voyage, ce n'était pas une option que le peuple, lui premier prendrait. Quant à verser le sang,au moins, cela ne serait pas ceux des leurs...

Puis, celle-ci précisa ce qui la tracassait à ce point. Ça, il n'avait pas discuté assez longtemps pour s'en rendre compte, bien qu'encore une fois, c'était quelque chose qu'il pouvait comprendre en quelque sorte...

-La passion peut être un excellent facteur dans l'accomplissement de notre devoir...Certes, cela n'est pas fait dans un but qu'on pourrait qualifier d'humain, mais lorsque notre survie est en jeu, il est de force d'admettre que à long terme il vaut mieux que quelqu'un comme lui soit aux commandes...

Après tout, même lui, avait prit goût au fur et à mesure à commettre des méfaits, à voler et pénétrer là où on lui barrait la route, à repousser les limites qu'on lui mettaient. Le Joker, était presque devenu un spectacle local après tout. Une fois qu'il portait ce masque, il se sentait capable de tout, et c'était d'ailleurs cette audace et cette même passion qui lui avait permis de se sortir de bien des mauvais pas...

Sa dernière question le surpris quelque peu, son expression devenant quelque peu plus obscure...

-La vie, n'est généralement pas quelque chose de juste...Parfois, pour survivre...pour se donner une chance, on doit se montrer aussi injuste qu'elle, et cela entraîne des sacrifices...Aujourd'hui, j'utilise tous les moyens à ma disposition pour affronter ce qu'elle me réserve, tant que cela est fait de mes propres moyens...

En effet, il se préparerait toujours au pire, et n'hésiterait pas à rechercher la victoire tant qu'il aurait un souffle, et peut importe à quel point les enjeux seraient contre lui. Mentir, tuer, voler, séduire, argumenter, il utiliserait tout ce qui lui tombe sous la main pour assurer sa survie, à quelques exceptions près.

-En bref, je me bat avec tout ce que j'ai, bon ou mal. Est-ce que c'est loyal? Peut-être pas. Est ce que mes méthodes sont honorables? Cela peut varier...Mais j'accepterais autant tout ce que la vie peut me lancer de pied ferme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t105-gundam-astaroth#386 http://windwars.forumactif.org/t100-wave-ignis#340
Membre lvl 2
avatar


Recrue
Humain(e)
Messages : 214
Age : 26

MessageSujet: Re: La cafétéria    29.05.17 19:56

Plus Wave explicitait sa pensée, plus Shoko se rendait compte qu'elle n'était vraiment pas sur la même longueur d'onde que lui, et apparemment que les gens en général. Peut-être était-elle un O.V.N.I. parmi eux !

Malgré tout, elle restait persuadée que certaines choses devaient être de l'ordre de "l'obligation". Bien entendu qu'ils n'avaient pas vécu des choses faciles depuis leur départ forcé de leur planète natale, seulement était-ce une raison pour n'exploiter que les solutions visant à exterminer "l'ennemi" ? Miss Sashinami n'en était pas si sûre...

*La vie n'est juste pour personne, ou du moins pas de manière parfaitement rectiligne.*

Mais lorsqu'elle l'entendit justifier son avis sur la question de l'honneur et de la loyauté, en plus d'avoir perçu la variation dans son regard, elle sentit que cette question l'ébranlait quelque peu. Evidemment, elle n'avait aucun moyen de dire pourquoi c'était le cas. Surtout que ce n'était que sa sensation par rapport à ses dires et à la lueur de ses yeux.

*Cette façon de parler... comme s'il n'avait rien à perdre... à part lui-même.*
"Nous avons tous vécu des choses très difficiles, certains sans doute avant même d'avoir quitté notre planète. Je suis même d'accord pour dire que nous en avons bavé et pas qu'un peu... ce serait super si ça pouvait s'arrêter, même si je sais qu'à l'instant, c'est impossible.
J'essaye juste de voir quel chemin nous pourrions emprunter afin de continuer notre chemin de la bonne manière. J'essaye de me mettre à la place des autres, même si les autres ne le font pas forcément pour moi."


Elle fit une petite pause afin de boire une gorgée de sa soupe.

"Il y a quelques semaines, j'ai été envoyée en mission chez eux.... une mission d'infiltration. J'en ai beaucoup appris sur leur mode de vie, leur manière de penser et d'autres choses sans importance."

Un sourire se dessina sur son visage tandis qu'elle repensait à ses retrouvailles avec Zen ou encore à la rencontre avec Sumeragi. On voyait dans son regard comme une pointe de nostalgie, qui s'effaça aussitôt qu'elle reprit la parole.

"Ce que j'ai vu... ce n'était pas très différent de ce que je vois ici chaque jour... mis à part, la peur de se faire contaminer par les nôtres."

Cette dernière phrase fit écho à ce que Eizen lui avait dit lors de sa petite entrevue.

"Lorsque je suis revenue, j'étais pleines de bonnes intentions et d'espoirs concernant ce que j'avais vu. Je pensais qu'il était sans doute possible de repenser notre façon d'agir. D'utiliser une autre méthode que la violence et la peur. Et voilà ce que le Général m'a répondu....
Ta mission n'avait pour but que de contaminer au maximum la population locale."


Sa main se posa sur son front et la voilà déconfite en train de raconter ce qu'elle trouvait ignoble dans le discours de son supérieur.

"Tu trouves ça normal ? Tuer des gens innocents, qui n'ont pas choisi de se battre, en les contaminant à leur insu ? Si c'est ce genre de méthode qu'on emploie ici...je ne sais plus quoi penser... surtout que je n'étais même pas prévenue de la réelle motivation de cette mission..."

_________________
"La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t110-duel-gundam http://windwars.forumactif.org/t67-shoko-sashinami
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 79
Age : 23

MessageSujet: Re: La cafétéria    30.05.17 5:36

-Parfois, il n'y a simplement pas de bon chemins...Tout ce qu'on peut faire, c'est prendre celui qui nous amèneras le moins de regrets, et assumer par la suite. Des gens sont morts pour qu'on arrive jusqu'ici, et je ne pense pas qu'on puisse se permettre que leur sacrifice ait été en vain pour eux, autant que pour ceux qui restent...

En ce qui le concernait, il n'avait pas été simplement victime, il était tout autant devenu l'oppresseur. Certes, cela n'avait pas été son but, mais force était d'admettre qu'il avait suite à ses actions causés la mort de certains durant leur trajet jusqu'ici. Le positivisme de la jeune femme était beau à voir dans ses circonstances, alors qu'il verrait rarement quelqu'un sourire de la sorte en parlant de leurs ennemis. Cependant, il comprenait où elle venait en venir, sans pour autant l'approuver.

*C'est toujours utile d'en apprendre plus sur ceux qu'on combat, même si ce n'est que culturel...*

-Hm, ça ne m'a pas l'air si barbant que ça...Tu m'en parleras un de ces jours...

Cependant, ce qu'elle raconta ensuite le laissa avec une opinion quelque peu mitigé, alors qu'il devait admettre que bien que cela soit un coup bas, c'était ce qu'il pourrait qualifié de pur génie.

*Ironiquement, il aurait pu m'envoyer pour ça...*

-Tu peux le nier ou non, mais selon moi, c'était à la fois la meilleur stratégie pour atteindre son objectif que de garantir ta sécurité. Après tout, tu ne peux pas mentir ou avoir l'air suspecte lorsque tu ne sais pas ce que tu dois fais. Et ton positivisme a autant fait de toi une personne de choix pour cette tâche...

Bon, le voilà qui se remettait à donner des leçons, alors qu'il avait peut-être laissé sortir un peu trop de sa personne. Valait mieux ne pas être trop brutal dans ses propos...

-Certes, ces méthodes sont ce qu'on pourrait difficilement qualifier d'humaines, mais elles sont efficaces...Et c'est ce dont nous avons besoin en temps de guerre.


En effet, bien qu'il n'appréciait pas l'attitude hautaine de leur supérieur, pour l'instant il devait admirer sa ruse et son talent pour la stratégie, n'ayant certainement pas fait mieux et n'ayant peut-être justement pas osé allé jusqu'à utiliser une innocente pour tenter d'en tuer d'autres...

-C'est simplement la fatalité des choses que physiquement, nos deux peuples ne peuvent pas coexister, sans devoir exterminer l'autre. Tous ces innocents mourront de la maladie, qu'on accélère le processus ou non, ou alors c'est toute la population ici qui sera réduite à néant pour sauver la leur. Comme le dirait un ami à moi, "nous sommes tous égaux devant la mort" C'est ça, se mettre à la place de l'autre...il n'y a pas de haine, pas de justice...nous sommes tous simplement deux peuples désespérés, dans une situation ou la seule certitude de survie est la disparition d'un de deux...

C'était là une réponse fort sincère, auxquels pour une fois, son expression semblait aussi sérieuse que lorsqu'il était sur le champ de bataille...

-J'admire ton idéalisme, mais si tu tient à garder tes mains propres, alors je ne pense pas que tu te sois enrôlé au bon endroit. Que tu le verse ou non, le sang coulera, alors laisse les gens qui sont prêt à se salir pour les autres faire leur travail, car sinon, tu seras un risque autant pour toi que pour eux...

Ajouta-t'il, d'un sourire aussi maladroit que d'habitude,ce qui dans cette situation n'avait peut-être pas l'air bien subtile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t105-gundam-astaroth#386 http://windwars.forumactif.org/t100-wave-ignis#340
Membre lvl 2
avatar


Recrue
Humain(e)
Messages : 214
Age : 26

MessageSujet: Re: La cafétéria    30.05.17 19:04

Divers sentiments s'entrechoquaient dans le cœur de Shoko. Premièrement, cela faisait un bien fou d'enfin pouvoir dire ouvertement ce qu'elle pensait. Les événements se déroulant au sein de l'armée devaient rester confidentiel un maximum. Du coup, la demoiselle n'en parlait pas à son père ni même à son frère. Ajoutez à ça le fait qu'elle ne veuille pas les inquiéter avec cette histoire de photo. La fameuse pression du général ; il la guettait, il l'avait prévenue. Il fallait qu'elle file droit !

Le second sentiment qui l'animait était la colère. Celle de devoir accepter l'irrespect sans broncher et également de se faire prendre pour une idiote, naïve et écervelée. C'était très mignon de dire qu'elle était quelqu'un de positif, cela l'aurait flatter dans certaines circonstances, mais pas dans ce cas-ci !
Venait en troisième position l'impuissance, puisque, de sa petite place, la demoiselle était incapable de modifier le cours de la guerre... seule.

Quatrièmement, le sentiment d'inadéquation ; Shoko se sentait en marge de la société avec sa manière penser, et surtout en marge par rapport à la place qu'elle occupait au sein de celle-ci. C'était un soldat et il fallait qu'elle accepte les contraintes liées à cette tâche. Malheureusement, plus elle discutait avec le jeune inconnu, plus elle sentait que ses paroles ne lui faisaient pas entièrement écho. Elle ne voyait pas les choses de la même manière. Sa gentillesse débordante, sa positivité et son envie d'avancer en trouvant des solutions qui mettraient tout le monde à l'abri n'étaient pas des caractéristiques recherchées dans ce milieu. Le doute commençait donc à s'immiscer de plus en plus en elle. Cela faisait quelques semaines qu'elle se posait des questions, mais croyant sincèrement qu'elle pourrait faire la différence si elle en discutait avec les hauts gradés, elle s'était résolue à mettre de côté ses doutes. Mais maintenant ...

*Qu'est-ce que je dois faire ?*

Même le jeune homme, qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve, lui proposait de quitter l'armée et ce avec un sourire qui semblait gêné. Comment prendre ça ? Sa tête se baissa. Elle qui était de nature si joviale venait de perdre tout ce qui la caractérisait. Son visage avait laissé place aux doutes et affichait une mine triste. Shoko était sur le point de craquer. De part et d'autres, les soldats quittaient peu à peu la cafétéria afin de regagner leurs différents postes. Il était peut-être l'heure de s'éclipser afin de ne pas se mettre dans tous ses états devant lui... lui qui n'avait rien demandé en venant ici, mis à part manger tranquillement, et qui s'était retrouvé à faire la causette.

"..."

Finalement, aucun mot ne réussit à sortir. La demoiselle se contenta de se lever et prit son plateau. Ses mains tremblaient mais il fallait qu'elle se montre forte jusqu'à ce qu'elle quitte la pièce... Non... elle ne pouvait pas juste partir sans rien dire, c'était impoli...

"M..merci pour la compagnie."

Miss Sashinami releva la tête et sourit de toutes ses dents. Un sourire que n'importe qui aurait qualifié de forcé tellement il l'était. Mais, ce n'était pas ce qui étonnerait le plus la personne qui la regardait... ce serait plutôt les énormes larmes qui coulaient sur ses joues.

_________________
"La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t110-duel-gundam http://windwars.forumactif.org/t67-shoko-sashinami
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 79
Age : 23

MessageSujet: Re: La cafétéria    31.05.17 4:48

*ET MERDE...ce que ça craint l'honnêteté...*

C'était la pensée qui lui avait immédiatement traversé l'esprit, alors qu'il avait bien pu voir la déchéance dans la bonne humeur de la jeune femme alors qu'il avait continué. Il n'y pouvait rien, c'était autant pour sa sécurité que celle des autres qu'il disait cela, mais bien sûr, ce n'est probablement la partie qui avait prit priorité à ses oreilles...

Car oui, il pouvait bien observer chaque mouvement, chaque tremblement, alors qu'il entendait sous le silence nouveau de la cafétéria le bol de soupe de plateau remuer dans son plateau. Mais surtout, ce fut les larmes qui l'affectèrent le plus, le jeune homme ayant l'habitude de désamorcé les situations avant qu'elle n'en arrivent là, pour une raison ou un autre, ayant grandement horreur de laisser cela arriver sans réagir...

Il se précipita devant elle, plaçant ses mains sur ses épaules, semblant quelques peu déterminé, sans pour autant vraiment savoir comment justement réparer les dégâts qu'il avait causé...

-...Eh...Je t'aime!

Trois mots simples,normalement dit de façon attentionné mais cette fois-ci dit de façon si sérieuse qu'il était justement difficile de les prendre comme tels.Ils lui étaient venu d'un seul coup, avant qu'il ne réalise leur implication avec un certain air embarrassé...

-Euh, j'ai simplement lu quelque part que c'était le genre de phrase qui aidait à remonter le moral...

Ou en tout cas, qui pouvait choquer assez pour justement aider certains à sortir de leur torpeur. Au moins, cela lui laissait juste le temps d'essayer de trouver des mots qui avaient un peu plus de sens...

-Je..suis désolé. Je n'ai jamais voulu te blesser. Sincèrement... je ne pense pas que tu ait tort de penser comme tu le fais. Si j'ai dit cela...c'est simplement car la guerre a un talent de nous faire perdre bien des choses, et cela peut aller a bien plus que nos proches...


Car oui, il y avait un temps où lui aussi, avait eu ce genre d'espoir, où lui aussi avait espérer que tout le monde puisse être sauvé. Cependant, cet espoir c'était éteint avec les quelques personnes qui avait péris à cause de lui durant ce trajet, car il avait réalisé qu'il ne pouvait simplement attendre qu'un miracle apparaisse, et que seulement s'il bougeait, il arriverait à faire changer les choses et survivre.

-Tu m'a l'air d'une bonne personne, alors, si tu penses que tu peux un jour voir une solution hors de cet enfer, soit, je ne cracherais pas sur tes espoirs...Cependant, en attendant, comme bien d'autres, j'utiliserais jusqu'à mon dernier souffle mes forces pour que nous ne soyons pas consumer, quoi qu'il en coûte. Ce n'est qu'à toi ou quelque autre idéaliste que ce soit de me donner une alternative fiable d'ici là...je serais le premier preneur.

Cela lui semblait juste comme petite entente, ne pouvant simplement attendre d'être détruits par les Éoliens et de toute façon, la guerre étant précisément là où ses talents pouvaient être le plus utiles hors du simple crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t105-gundam-astaroth#386 http://windwars.forumactif.org/t100-wave-ignis#340
Membre lvl 2
avatar


Recrue
Humain(e)
Messages : 214
Age : 26

MessageSujet: Re: La cafétéria    31.05.17 18:55

Alors que Shoko s'apprêtait à partir en larmes, l'inconnu se leva, s'avança vers elle et posa ses mains sur les épaules de la jeune fille, avant de lui dire trois mots lourds de sens habituellement. Je t'aime. Il plaisantait là ? Sans doute, c'était tout bonnement impossible d'aimer quelqu'un aussi rapidement... sauf si c'était l'un de ces pervers stalker qui suivaient les gens de loin ! Mais, il n'avait pas la tête du maniaque. C'était donc tout simplement quelqu'un qui ne savait plus quoi dire... tout comme Shoko, qui fut sidérée l'espace de quelques secondes. Elle se demandait si elle avait bien entendu ce qu'il disait et elle ne savait pas comment réagir. Ce fut donc bouche-bée qu'elle reçut l'information dans un premier temps.

Vint ensuite le moment d'explication, qui confirma à la demoiselle que l'information était erronée.

"Alors là..."

La jeune fille aux yeux émeraudes ne put s'empêcher de retenir un rire, tout en regardant le jeune homme. Comment faire autrement, surtout après cette explication. C'était mignon de chercher à la réconforter, mais c'était la première fois qu'on tentait de le faire avec cette méthode.

Ses yeux, encore quelque peu noyés, souriaient à nouveau à ce jeune inconnu. Plus il tentait de la réconforter, plus elle trouvait ça adorable. C'est vrai ! Après tout, ils venaient à peine de se rencontrer. Il aurait très bien pu la laisser s'en aller afin de ne pas s'ennuyer avec ses problèmes. Au lieu de ça, il essayait de trouver les mots justes pour la faire aller mieux. Étrangement, cela fonctionnait puisque petit à petit elle se sentait davantage apaisée. A la fin de son discours, Shoko ne put que le remercier d'une telle attention.

"C'est plutôt moi qui devrais m'excuser pour la triste image que je renvoie... ce n'est pas dans mon caractère en plus."

Voilà... Shoko ne tremblait plus, elle s'était calmée et ses yeux commençaient à sécher petit à petit, même s'ils restaient toujours aussi étincelants.

"Merci... merci beaucoup pour tout ce que tu as dit. Ça me met un peu de baume au cœur. Je continuerai à faire de mon mieux. Encore merci... euh..."

Ce ne fut qu'à cet instant que la jeune fille se rendit compte qu'elle s'était présentée mais qu'elle n'avait pas demandé le prénom de l'inconnu.

"Comment tu t'appelles au fait ?"

_________________
"La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t110-duel-gundam http://windwars.forumactif.org/t67-shoko-sashinami
Membre lvl 1
avatar


Caporal
Humain(e)
Messages : 79
Age : 23

MessageSujet: Re: La cafétéria    02.06.17 5:50

Sa première réaction fut la satisfaction devant la stupéfaction de la jeune femme. Il n'avait pas encore perdu la main! Qui sait, à l'avenir, cela lui servirait peut-être davantage si c'était si simple de déstabiliser les gens avec ça. Cependant, ce fut lui-même qui fut stupéfait de la voir s'en remettre aussi facilement, ayant l'impression de s'être tant compliqué la vie pour presque rien finalement, au point que c'était peut-être en fait lui qui venait de se faire mener en bateau.

Malgré tout, l'important c'était qu'au final, elle avait retrouvé le sourire, et ce même si celui-ci tomberait certainement pas si elle était témoin de ce qu'il était capable de faire sur un champ de bataille. Avec de la chance, cette occasion ne viendrait jamais. Celle-ci lui fit alors remarquer qu'il ne c'était lui-même jamais présenté depuis le début de la discussion.

-Eh, c'est Wave, Wave Ignis, enchanté...répondit-il maladroitement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windwars.forumactif.org/t105-gundam-astaroth#386 http://windwars.forumactif.org/t100-wave-ignis#340
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La cafétéria    

Revenir en haut Aller en bas
 

La cafétéria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Melita/sac de café gratuit
» Café Starbuck gratuit
» cafe renverser sur clavier ordi portable
» Petit Cafe Gratuit au McDo du 15 au 28 novembre
» Cyber café et Ip ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wind Wars ::  O.Z.  :: Zones militaires d'O.Z.-